Académie

des Sciences Morales
des Lettres et des Arts de

Versailles

et d'Île-de-France

Conférences Retour



mars
2021
mardi
09

La vision catholique de la nature et de l’environnement

Jean-Robert PITTE

18h30 - Au siège de l’Académie, 3 bis, rue Richaud à Versailles ( et en video ?)


Le catholicisme est la voie romaine du christianisme. Sa vision de la nature et de l’environnement est assez proche des celles des autres monothéismes qui sont nés et se sont diffusés depuis les rivages de la Méditerranée : judaïsme, voies orthodoxes du christianisme, islam. Les règnes minéral (terre, eau, air), végétal et animal ont été créés par Dieu en premier lieu, puis Dieu créa l’Homme et lui enjoignit de soumettre le reste de la Création. Bien entendu, ce pouvoir de l’humanité implique qu’elle fasse preuve de sagesse et de sens des responsabilités afin que les richesses de la Création lui permette de croître et multiplier, mais aussi de vivre le mieux possible de manière harmonieuse, en minimisant les risques de catastrophes et de pénuries. C’est la doctrine constante de l’Église depuis deux millénaires, saint François d’Assise étant pour ses fidèles le patron de l’écologie. Les voies protestantes du christianisme, nées au XVIe siècle dans l’Europe peu ou non romanisée dans l’Antiquité, sont héritières des paganismes germaniques dans lesquels l’Homme ne jouit d’aucun droit de domination sur son environnement, mais doit passer contrat avec lui. C’est cette vision du monde qui est fondatrice de l’écologisme, idéologie qui domine aujourd’hui de plus en plus à la surface de la terre.

Jean-Robert PITTE est Professeur émérite de Géographie et d’Aménagement à l’Université Paris-Sorbonne dont il a été Président de 2003 à 2008. Il est membre de l’Institut et Secrétaire Perpétuel de l’Académie des Sciences morales et politiques, Président de la Société de Géographie et membre de l’Académie du Vin de France. Il préside la Mission française du Patrimoine et des Cultures alimentaires (MFPCA) qui a porté auprès de l’UNESCO le dossier d’inscription du repas gastronomique des Français sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité. Il est l’auteur d’ouvrages portant sur le paysage, l’aménagement du territoire, la gastronomie et le vin. Ses derniers livres s’intitulent Le désir du vin à la conquête du monde (Fayard, 2009), À la table des dieux (Fayard, 2009), La bouteille de vin. Histoire d’une révolution (Tallandier, 2013), Dictionnaire amoureux de la Bourgogne (Plon, 2015), Cent petites gorgées de vin (Tallandier, 2016), Les accords mets-vins. Un art français (CNRS-Éditions, 2017), Atlas gastronomique de la France (Armand Colin, 2017), La planète catholique (Tallandier, 2020).