Académie

des Sciences Morales
des Lettres et des Arts de

Versailles

et d'Île-de-France

Conférences Retour



novembre
2020
mardi
17

Les Tudors - de Bernard Cottret

Isabelle Fernandes

18 h 30 - Au siège de l’Académie, 3 bis, rue Richaud à Versailles


1485-1603. En l'espace de quatre générations, l'Angleterre passe du Moyen Âge flamboyant aux fastes de l'époque baroque, de la guerre des Deux-Roses à la construction d'un État. Dans cette saga familiale, on n'est jamais très loin du conte. Il était une fois Henri VII, le père fondateur, son fils Henri VIII, le Barbe bleue aux prises avec François Ier et Charles Quint, le petit Édouard VI, la sulfureuse reine Marie, l'acariâtre Élisabeth, toujours vierge. Tous, dans leurs différences mêmes, ont illustré leur siècle, cet âge d'or de la culture anglaise qui nous éblouit encore. Les Tudors ont affiché à la face du monde leur réussite et leur richesse, à peine entachées par quelques têtes coupées, des reines exécutées, des catholiques étripés, une sauvage répression – toutes choses que l'on pardonne volontiers aux souverains que l'on aime.

Décédé brutalement le 13 juillet, Bernard Cottret est connu pour son travail de recherche sur l’histoire des mondes anglo-saxons et sur le protestantisme.

Il a été professeur de civilisation des îles Britanniques et de l’Amérique coloniale à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines de 1992 à 2011 où il y a créé le département des humanités. Il a remporté de nombreuses récompenses tout au long de sa carrière. L’Académie française a saluée plusieurs de ses livres. L’ensemble de son œuvre a été distinguée par le prix Charles-Aubert-Histoire, décerné par l’Académie des sciences morales et politiques en juillet 2011.

 

Madame Isabelle Fernandes, qui a accepté de présenter son ouvrage, a réalisé, sous sa direction, une thèse, « Le Sang et l'encre, John Foxe et l’écriture du martyre protestant anglais », qui a été remaniée pour constituer un ouvrage publié par les Presses Universitaires Blaise Pascal, en 2012.

Agrégée d'anglais et maître de conférences à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, elle est spécialiste de la civilisation britannique des XVIe et XVIIe siècles, en particulier de la Réforme protestante. Elle a publié, chez Tallandier, une biographie de Marie Tudor.