Académie

des Sciences Morales
des Lettres et des Arts de

Versailles

et d'Île-de-France

Retour à la liste des membres


COUTIN Cécile

Cécile COUTIN
(1948)

Membre associé(e) en 2006
Membre titulaire depuis 2012

au siège n° 38


Fonctions

Conservateur en chef honoraire du patrimoine


biographie

Née à Versailles le 20 mai 1948, Cécile Coutin a fait ses études scolaires à Versailles, lycées Jean-Philippe Rameau et La Bruyère (Baccalauréat série Philosophie, mention « Assez bien » - juin 1967). Elle a poursuivi des études universitaires d’Histoire de l’Art et Archéologie à l’Institut d’Art et d’Archéologie (Paris I et Paris IV) de novembre 1967 à novembre 1972 : DUEL, licence, maîtrise (art romain et gallo-romain, spécialité : peinture murale romaine) sous la direction de M. Gilbert Charles-Picard. Sujet de mémoire : Travail et loisirs dans la peinture campanienne. Parallèlement, elle a été auditrice libre aux séminaires de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes : Ve section : Recherches sur le rituel en relation avec les statuts de la société autochtone du Mexique, et initiation à la langue nahuatl, avec le professeur Jacques Soustelle (1969-1970). VIe section : Les Origines de Rome (professeur Raymond Bloch, 1970-1971) ; Mosaïques d’Afrique du Nord (professeur Henri Stern, 1970-1971 et 1971-1972) ; Problèmes d’archéologie celtique et gallo-romaine (professeur Paul-Marie Duval, 1970-1971 et 1971-1972).

En 1974-1975, elle prépare et obtient (en mars 1975) le concours de conservateur du Patrimoine (concours spécial musées-bibliothèques) avec félicitations du jury.

En 1982, elle soutient et obtient son D.E.A. d’Histoire de l’Art sous la direction du professeur Bernard Dorival (Paris IV), mémoire sur l’œuvre de guerre 1914-1918 de Jean-Louis Forain. Note obtenue : 19/20.

En 1987, elle soutient à la Sorbonne sa thèse de doctorat en Histoire de l’Art, sous la direction du professeur Bernard Dorival. Sujet de la thèse : Jean-Louis Forain et la guerre de 1914-1918. Mention obtenue : « Très honorable ».

Langues connues : Anglais et espagnol (lu, écrit, parlé), italien (courant), polonais (bonnes notions), latin.

Autres connaissances acquises :
Septembre-octobre 1969 : session d’enseignement accéléré de sténo-dactylographie (Ecole Pigier, Paris).
1970-1971 : étude des techniques de la documentation à l’INTD (Institut National des Techniques de la Documentation), au Conservatoire national des Arts et Métiers.


Carrière

De novembre 1968 à l’été 1972 : travail bénévole sous la direction de Mme Alix Barbet (CNRS) sur les chantiers de fouilles gallo-romaines de Mercin-et-Vaux (près de Soissons, Aisne), en forêt d’Eu, au Bois l’Abbé (thermes, théâtre et temple gallo-romains), et à Martizay (Indre) :
recollage, étude et dessins de céramiques communes et sigillées d’Argonne
restauration et remontage de peintures murales
dessins et relevés divers
repérage au sol et mise en place du quadrillage pour la fouille des structures
contribution aux rapports de fouilles

Réalisation de dessins pour le premier fascicule du répertoire des peintures de la Gaule romaine, par A. Barbet. Ce premier fascicule concerne les peintures de Glanum et a été publié comme supplément à la revue Gallia (CNRS).

Novembre 1970, octobre 1971 et septembre 1972 : travail de restauration de peintures murales romaines ramassées sur le chantier français de fouilles à Bolsena (Italie). La restauration avait lieu à l’atelier de l’Ecole française de Rome (Palais Farnèse), sous la direction d’A. Barbet. Essais de restitution des décors peints après classement, collage et étude des fragments. Les résultats de ces travaux ont été publiés par A. Barbet en 1985 : Bolsena V, 2.

Avril 1972-décembre 1975 : travaux de documentation bibliographique et de dactylographie pour le compte du professeur Henri Stern (CNRS) : collaboration à la rédaction de plusieurs bulletins de l’AIEMA (Association Internationale pour l’Etude de la Mosaïque Antique).

Du 1er décembre 1972 au 30 septembre 1990 : conservateur au Musée des Deux Guerres mondiales (devenu Musée d’Histoire Contemporaine en 1987), B.D.I.C., Universités de Paris, d’abord comme déléguée dans les fonctions, puis comme stagiaire (après l’obtention du concours en mars 1975), puis comme titulaire. A ce titre, chargée du déménagement complet du musée, en mars-avril 1973, depuis le château de Vincennes jusqu’à l’Hôtel national des Invalides à Paris, puis de sa réouverture au public (musée fermé depuis 1939 et incendié en 1944 par l’occupant allemand).
Organisation de plusieurs expositions (une par an minimum). Participation à des colloques.
Depuis le 1er octobre 1990, en poste à la Bibliothèque nationale de France, département des Arts du spectacle, chargée des maquettes de décors et costumes, ainsi que du fonds d’affiches et de divers fonds d’archives. Promue au grade de conservateur en chef le 11 décembre 1997. Retraitée depuis mai 2013.


Activités diverses

Membre d’environ 30 associations ayant trait, pour la plupart,  aux domaines suivants : histoire (vice-présidente de l'association Marie-Antoinette), beaux-arts, danse, musique.


Théâtre, figuration
Rôles divers dans de petites comédies.
Participation aux Fêtes de Nuit dans le parc du château de Versailles de 1986 à 1996, et aux grandes eaux nocturnes en 2005.

Musique (chant, harpe)
Soprano à la chorale de la cathédrale Saint-Louis de Versailles depuis 1974. Participation aux concerts donnés par cette chorale.

A partir de 1992, formation en chant avec les soprani Nathalie Labry et Monique Zanetti, et avec le baryton Frédéric Guillemin.
 Participation comme choriste au Festival de Saint-Céré en 1994 (La Traviata, de Verdi) et 1996-1997 (Carmen, de Bizet au Festival et en tournée dans 25 villes de France, puis 30 représentations au théâtre Mogador à Paris. Total : 65 représentations).
Avec l’Académie lyrique des chœurs de Paris (ALCP, direction Nathalie Labry), choriste dans les productions de Nabucco, de Verdi, en 2001 (Festival des Falaises normandes) et en 2006 (Paris), Faust, de Gounod en 2002, l’oratorio Eve, de Massenet.
Rôles solistes : le berger Andreloun dans Mireille, de Gounod (Paris, 1995, production du  conservatoire du XIIe arrondissement) ; la première sorcière dans Didon et Enée, de Purcell (Paris, 2001,  production ALCP) ; le premier enfant dans La Flûte enchantée, de Mozart (Paris, et Pacy-sur-Eure, 2005, production ALCP) ; soprano soliste dans deux messes brèves de Mozart (Paris, 2006, production ALCP).

Depuis 1992, mise au point, organisation et interprétation de concerts commentés, notamment "Marie-Antoinette musicienne", donné plus de 30 fois à Versailles, Paris, Auxerre, Senlis, Soissons, Dreux, Ermont, Aubagne, et aussi Bruxelles et Auvelais en Belgique, Cracovie, Varsovie et Szczecin en Pologne, et Londres, Wallace Collection.
 
1998-2006 : étude de la harpe celtique, puis de la harpe à pédales à double mouvement avec la harpiste versaillaise Isabelle Lagors. Premier concert de harpe le 19 janvier 2003 au musée Lambinet à Versailles. Participation aux Journées de la Harpe en Arles, en 2006 et 2007.

Danse
Etudes et pratique de la danse classique de 1968 à 2003, d’abord au conservatoire municipal de Chaville (professeurs : Nicole Dehayes, France Romeu), puis à Versailles dans la compagnie de Catherine Katkova, reprise en 1988 par Françoise Hachette. Participation à de nombreux spectacles, notamment aux Fêtes de Nuit dans le parc du château de Versailles, de 1985 à 1996, et à Canberra pour les célébrations du bicentenaire de l’Australie. En complément, formation auprès d’Yvan Dragdazé, danseur étoile international, de Bernard Boucher, premier danseur à l’Opéra de Paris, et de Bertrand Barena, de l’Opéra de Paris. Formation en danse de caractère (auprès de Krystia Karlyk), en tango argentin (Lia Nanni), en flamenco (Magdalena de Triana), et en danse baroque (Caroline Pingault, Christian Charpentier).

Peinture, photographie
Depuis 1968, quelques expositions personnelles à Paris, Versailles, Lublin (Pologne), et participation annuelle à divers salons artistiques : présentations de peintures, aquarelles, lavis et dessins.
Membre fondateur du « Salon de la Danse » en 1980 : participation aux Salons de 1980, 1981, 1983, 1985, 1987, 1989 à Paris, et à diverses expositions en province, en qualité d’exposante (dessins, photographies).
Photographe amateur : réalisation de nombreuses photographies de répétitions et de spectacles de danses de diverses écoles et compagnies. Egalement de nombreuses photographies consacrées à Versailles, dont certaines sont dans les collections du Musée Lambinet.

Récompenses

Mai 1967 : lauréate du Concours Général (Dessin) : 6e accessit


œuvres

PUBLICATIONS

  • Ouvrages

2017 - La Vie silencieuse de Louyse Moillon (1610-1696). Paris, Le Jardin d'Essai. 109 p., ill.

2015 - Tromper l'ennemi. L'invention du camouflage moderne en 1914-1918. Préface de Jean-Charles de Castelbajac. Paris, éditions Pierre de Taillac / Ministère de la Défense. 240 p. ill. 2e édition.

2012 - Frédéric Pineau.  Décors et costumes. Préface de Noëlle Guibert. G&T Art Editions. 108 p., ill.

2012 - Tromper l'ennemi. L'invention du camouflage moderne en 1914-1918. Préface de Jean-Charles de Castelbajac. Paris, éditions Pierre de Taillac / Ministère de la Défense. 240 p. ill. 
Cet ouvrage a reçu le prix spécial du jury du Prix Grand Témoin de la France Mutualiste, en 2013.

  • Brochure

2008 - Le camouflage pendant la Première guerre mondiale. Cahier n°57 de l’Association de sauvegarde de Chantilly. 25 p.

  • Catalogues d’expositions

- Expositions présentées au musée des Deux Guerres mondiales :

1976 -  Dunoyer de Segonzac. Œuvre de guerre 1914-1918. Edition du musée.
1977-1978 - La Guerre et l’Enfant. Edition du musée.
1978-1979 - Armistice et Paix 1918-1919. Edition du musée.
1979 -   André Fraye. Œuvre de guerre 1914-1918. Ed. galerie Bruno Martin-Caille.
1979 -   Renefer. Œuvre de guerre 1914-1918. Edition du musée.
1980 -   La Drôle de guerre, 1er septembre 1939-9 mai 1940. Edition du musée.
1986-1987 - Jean-Louis Forain, chroniqueur-illustrateur de guerre, 1914-1919. Edition du musée.

- Expositions présentées à la Bibliothèque nationale de France :

2000 -  Jean Hugo et la scène. Paris, Opéra Garnier, 20 juin -1er octobre 2000. Edition BnF.
2004 -  Lucien Coutaud, scénographe de l’insolite et du merveilleux. Paris et Nîmes. Edition BnF.
2004-2005 -  André Barsacq, un décorateur au carrefour de la réflexion scénique du XXe siècle. 27 février 2005. Edition BnF.

  • Contributions à des ouvrages, encyclopédies et dictionnaires :

1983 -  Encyclopédie des guerres de la France au XXe siècle. Paris, Edilec : tome I (p.176-180) : Les artistes combattants (1914-1918) ; tome II (p.160-165) : Les artistes chroniqueurs de la guerre (1914-1918), et (p.166-175) : Le camouflage : l’art au service de la guerre.

1999 et 2008 - Dictionnaire de la Danse, sous la direction de Philippe Le Moal. Paris, Larousse (1e et 2e éditions).  Rédaction de 10 notices (Goldoni, personnages de la Commedia dell’arte, et décorateurs des XVIe et XVIIe siècles).

2006 -  André Acquart, architecte de l’éphémère. Contribution à l’ouvrage de Jean Chollet. Arles, éditions Actes-Sud, pour l’exposition présentée à la BnF.

2006 -  Dictionnaire mondial des images, sous la direction de Laurent Gervereau. Paris, édition Nouveau monde. Article Danse (occident), p.280-286.

2008 - Orages de papier. Les collections de guerre dans les bibliothèques. Paris, Somogy. Ouvrage édité à l’occasion de l’exposition présentée à la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg, du 12 novembre 2008 au 31 janvier 2009. Chapitre sur les médailles françaises et allemandes de la Première guerre mondiale, p.198-203.

2010 - "L'Art de l'illusion théâtrale au service du camouflage (1914-1915)". Actes du symposium international Camouflage takes centre stage (Le camouflage sous les projecteurs), p. 47-56. Bruxelles, musée Royal de l'Armée et d'histoire militaire, 13-15 octobre 2010, parus en août 2014.

2013 - Article "Camouflage" pour le site Internet de la Mission du Centenaire de la Première guerre mondiale.

2014 - "Jean Hugo décorateur et costumier, ou l'art de se distraire avec sérieux et élégance". Catalogue de l'exposition Jean Hugo l'enlumineur du quotidien, p. 45-59. Alès, Musée-Bibliothèque Pierre André Benoit, 11 juillet - 19 octobre 2014.

2014 - "Tarnung and allen Fronten". Catalogue de l'exposition Das Menschenschlchthaus, p. 236-245. Wuppertal, von der Heydt Museum, 8 avril - 27 juillet 2014 / "Camouflage sur toute la ligne", p. 188-195 du catalogue de l'exposition Jours de guerre et de paix. Regard franco-allemand sur l'art de 1910 à 1930. Reims, Musée des Beaux-Arts, 14 septembre 2014-25 janvier 2015. Editions Somogy / Musée des Beaux-Arts de Reims.

  • Préfaces, articles :

1984 - Préface au catalogue de l’exposition « French Patriotic Posters 1914-1920 ». Rice University (USA), Sewall Art Gallery, 29 mars-21 avril 1984.

1982 - Les Fonds russes au musée des Deux Guerres mondiales. Lettre de l’Association des Amis de la B.D.I.C. et du Musée, n°5-6, 1982, p.4.
Bilan d’une exposition (Guerre et Révolution en Russie 1914-1921. Affiches et imageries). Lettre de l’Association des Amis de la B.D.I.C. et du Musée, n°13, 1983, p.22.

1984 - Le Musée hors-les-murs. Lettre de l’Association des Amis de la B.D.I.C. et du Musée, n°14, 1984, p.25-26.

1986 - Jean-Louis Forain, chroniqueur-illustrateur de guerre (1914-1919). Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°5, janvier-mars 1986, p.41.

1987 - Pierre Joubert à la Biennale de Venise 1986 (à propos de la toile du peintre Erro The French Comicscape). Kim (revue du Réseau Baden-Powell), n°30, 2e trim., 1987, p.23.

1988 -  Le Camouflage pendant la Première guerre mondiale. Historiens et Géographes. 1e partie : n°321, décembre 1988, p.265-282. 2e partie : n°322, avril 1989, p.217-257.

1988 - Danses des morts de la Première guerre mondiale. L’exemple des médailleurs allemands. Actes du 3e congrès des Danses Macabres d’Europe. Chartres, novembre 1988.

1989 - La Dynastie Petipa. Trois générations de danseurs et de chorégraphes. Danse Conservatoire, n°27, novembre 1989, p.16-22.

1990 - Les Esprits des mortes dans le ballet romantique. Actes du 4e congrès des Danses Macabres d’Europe. Kientzheim (Alsace), 3-6 octobre 1990.

1990 - La Neutralité grecque vue par Forain (1915-1917). Thessalonique (publication annuelle du Centre d’Histoire de Thessalonique), 1990, bulletin n°2, p.273-293.

1994 - « Pourvu qu’ils tiennent …. Les Français ! ». La Contribution de Forain, dessinateur de presse, au moral des Français pendant la Grande Guerre. Guerres mondiales et conflits contemporains, n°173, 1994, p.53-76.

1994 - 500 sculptures dans la ville : Mont-de-Marsan Sculptures. Musées et collections publiques de France, n°204 (3/1994), p.28-31.

1994 - Le Musée au studio de télévision. Musées et collections publiques de France, n°204 (3/1994), p.32.

1994 - Le Musée vu par…. Le Ballet. Musées et collections publiques de France, n°205 (4/1994), p.52.

1995 - Le Camouflage pendant la première guerre mondiale. Militaria Belgica, Bruxelles, 1995, p.55-70.

1996 - Le Musée de la Guerre victime de la guerre. Musées et collections publiques de France, n°210, 1996, p.35-39.

1996 - Une Danse macabre du XXe siècle : La Table Verte de Kurt Jooss. Choréologia (Bulletin de l’Association européenne des Historiens de la Danse), n°2, 1996, p.49-57.

1997 - Les Dessins de presse de Jean-Louis Forain sur la guerre de 1914-1918. Regards sur notre patrimoine (Bulletin de la Société des Amis du Vieux Reims), n°2, décembre 1997, p.15-21.

1998 - Les Squelettes dans l’œuvre du peintre belge Paul Delvaux (1897-1994). Actes du 9e congrès international des Danses Macabres d’Europe, Kassel (Allemagne), 17-20 septembre 1998, p.22-26.

1998 - L’Apport des décorateurs et techniciens du théâtre aux techniques de camouflage en 1914-1918. Actes du colloque international « Mimétismes, camouflages… camouflage et trompe-l’œil en couleur de la nature à l’homme », Journées Lennier, Le Havre, 9-11 novembre 1998. Numéro spécial du Bulletin de la Société des Amis du Muséum d’Histoire naturelle du Havre, tome 86, fascicules 3 et 4, 3e et 4e trimestres 1999, p.55-66.

2000 - La Danse macabre de Carlos Larronde (1919). Actes du 10e congrès international des Danses Macabres d’Europe. Vendôme, 6-10 septembre 2000, p.85-91.

2002 - L’Interprétation de chansons de colportage. Actes des Journées d’étude sur la chanson de colportage (Troyes, 22 et 23 juin 2001). Presses universitaires de Reims, Centre d’étude du patrimoine linguistique et ethnologique de Champagne, octobre 2002, p.275-290.

2003 - Les Artistes camoufleurs pendant la Première Guerre mondiale. Cahiers des Arts, n°9, mars 2003, p.9-12.

2003 - La Machine de l’amour et de la mort de Tadeusz Kantor. Actes du 11e congrès international des Danses Macabres d’Europe. Rouen, 1er-5 octobre 2003, p.203-208.

2004 - Auguste et Robert Coutin, sculpteurs rémois. Regards sur notre Patrimoine (Bulletin de la Société des Amis du Vieux Reims), n°16, décembre 2004, p.24-27.

2005 - La Morte delusa (La Mort déjouée), oratorio de Bassani. Actes du 12e congrès international des Danses Macabres d’Europe. Gand, 21-24 septembre 2005, tome I, p.67-73.

Suite d’articles sur Marie-Antoinette et la musique, pour le Bulletin de l’APEC (Association des Parents d’élèves du Conservatoire national de région de Versailles) :
   - n°66, décembre 2000 : Marie-Antoinette, Reine de France et musicienne, p.2-3.
   - n°67, juin 2001 : Les Musiciens de Marie-Antoinette (I) : Claude-Bénigne Balbastre,  p.12-13.
    - n°70, décembre 2003 : Les Musiciens de Marie-Antoinette (II) : Les Harpistes de la Reine Marie-Antoinette, p.3-7.
    - n°72, décembre 2004 : Les Musiciens de Marie-Antoinette (III) : Nicolas Dalayrac, p.3-7.

2007 - Trois générations d’artistes rémois (Jules Collinet, Auguste Coutin, Robert Coutin). La Vie en Champagne, n°50, avril-juin 2007, p.10-15.

2008 - Le Théâtre de Monsieur au petit château de Brunoy (1780-1794). Revue de l’histoire de Versailles (publiée par l’Académie de Versailles), tome 90, 2008, p.29-46.


Travaux Académiques

R.H.V.

  • Doux leurre à Versailles : recette de camouflage du Grand Canal en 1918 — tome 9701/01/2015