Académie

des Sciences Morales
des Lettres et des Arts de

Versailles

et d'Île-de-France

Retour à la liste des membres


MESSINGER Sylvie

Sylvie MESSINGER
(1943 – 2010)

Membre associé(e) en 2007

Fonctions

Editrice


Décorations

Chevalier des Arts et Lettres


biographie

Née à Paris en 1943, Sylvie Messinger Ramos est décédée le 26 juillet 2010 à Montrouge.

Elle aimait, paraphrasant Françoise Giroux, dire de sa formation qu’elle est « agrégée de la vie ». Elle fait ses premières classes à Monaco, à Paris, à Téhéran.

De retour à Paris, elle sait que sa vie, faite de livres depuis la petite enfance, ne pourra se faire sans eux et ce qu’elle veut, c’est vivre avec eux. Libraire, correctrice d’épreuves, traductrice, mise en page tout est bon pour apprendre et approcher le monde magique où les manuscrits se transforment en livres : l’édition.

Après une carrière « officielle », Sylvie Messinger est demeurée au service des auteurs et de leurs projets de toutes sortes : livres, DVD, scénarios,… toujours curieuse, toujours éclectique, toujours cosmopolite.

Carrière:

1968 - Rien n’est plus interdit puisque Sylvie Messinger entre aux éditions Belfond, nouvellement créées et où, de toute façon, il faut tout faire, donc tout apprendre, mais comme l’imprimerie la passionne autant que les manuscrits et que, dans une maison qui compte alors 4 personnes, il faut être sur tous les fronts, elle fait tout.
Le plus important demeure cependant les livres qui sont devenus des rencontres avec leurs auteurs : Jean-Luc Godard et son premier livre sur le cinéma côtoie Unica Zürn et son Sombre printemps, Max Ernst publie et illustre ses Proverbes et maximes, et Ionesco, Gombrovicz, Salvador Dali alimentent la collection « Entretiens »
1976 - Les éditions Belfond comptent désormais 17 collaborateurs et publient près de cent livres par an. On y travaille mais on y rit beaucoup aussi. Toutefois, lorsque Sylvie Messinger reçoit la proposition de diriger entièrement une filiale du groupe Lattès, elle ne peut refuser l’aventure et crée les éditions ALTA. Le fleuron du catalogue sera Racines de Alex Haley, mais il ne fera pas oublier les autres écrivains, nombre d’Américains, du  Nord mais aussi du Sud.
1981 - Une autre aventure : la création de sa propre maison d’édition lui apporte d’autres rencontres, françaises et étrangères et quelques prix grâce à Evire Murail, Prix du premier roman avec Escalier C,  grâce à Alvaro Mutis, le Colombien Prix Médicis étranger pour La Neige de l’amiral et grâce à Tom Wolfe, prix du meilleur livre étranger avec Le Bûcher des vanités. Mais comme les aventures ne finissent pas toujours bien, celle-ci s’arrête en 1991.
Une autre vie commence alors et d’autres découvertes l’attendent : la vie des musées, l’organisation d’expositions, la création du département édition du château de Versailles, puis de son Centre de recherche. Antonio Ramos, éditeur portugais, son époux, et l'édition furent au coeur de sa vie.
Est-ce cela une carrière ou bien, tout bonnement, une vie où tout se mêle ?


œuvres

1975 - Les Provinces de France à votre table, Belfond.
2004 - Colloques des simples et des drogues que l’on trouve en Inde de Garcia da Orta, traduction, Actes Sud.


Contributions à des ouvrages collectifs:

1996 - Versailles le testament, cédérom (en collaboration avec Béatrix Saule), RMN/Cryo

1998 - Navegar, cédérom, RMN /Pavillon du Portugal

2001 - Versailles le complot, cédérom (en collaboration avec Béatrix Saule), RMN/Cryo/château de Versailles


Travaux Académiques

Conférences

  • Garcia da Orta ou la science et l’humanisme au temps des découvertes portugaises — 09/01/2007