Académie

des Sciences Morales
des Lettres et des Arts de

Versailles

et d'Île-de-France

Retour à la liste des membres


BROGLIE Prince Gabriel de

Prince Gabriel de BROGLIE
(1931)

Membre associé(e) en 1993
Membre d'honneur depuis 1994

Fonctions

Chancelier de l’Institut de France


Décorations

Grand Officier de la Légion d’honneur
Chevalier de l’ordre national du Mérite
Commandeur des Arts et des Lettres
Commandeur des Palmes académiques


biographie


Né le 21 avril 1931 à Versailles, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, élève à l’ENA (1958-1960), Gabriel de Broglie a commencé sa carrière à l’ambassade de France en Italie (1955-1958), puis au Conseil d’Etat (d’auditeur en 1960 à conseiller d’Etat depuis 1985). Au cours de cette période, il a été membre de plusieurs cabinets (des ministres André Malraux, Jean-Marcel Jeanneney, Maurice Schumann, Edmond Michelet et André Bettencourt, et du Premier ministre Maurice Couve de Murville) Gabriel de Broglie a enseigné de 1964 à 1971 (Institut d’études politiques de Paris, HEC, ENA, Ecole de l’aviation civile)

Gabriel de Broglie s’est particulièrement illustré au sein de l’audiovisuel public. Successivement directeur, secrétaire général pour l’administration, directeur général adjoint de l’ORTF, il est durant la même période président du conseil de surveillance de Vidéogrammes de France (1971-1974). Directeur général de Radio France (1975-1979); président de l’Université radiophonique et télévisuelle internationale (URTI), (1976-1987); il devient président de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), (1979-1981) puis membre de la Haute Autorité de l’audiovisuel, nommé par le Président du Sénat (1982-1986). Nommé en 1986 membre de la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL), il est élu président de cet organisme, qu’il dirige jusqu’en 1989.

Gabriel de Broglie a occupé de nombreuses responsabilités liées à la défense et illustration de la langue française : vice-président du Haut Comité de la langue française (1981-1982), membre du Conseil supérieur de la langue française (1984-1986), administrateur de la Bibliothèque nationale de France (depuis 1995), président de la Commission générale de terminologie et de néologie (depuis 1996). Gabriel de Broglie préside également la Société d’histoire diplomatique. Il préside, depuis 1980, la Société des bibliophiles françois et a été élu, en 2003, membre du Roxburghe Club de Londres.

 

Élu à l’Académie des sciences morales et politiques en 1997 au fauteuil de François Puaux (1916-1996)
Élu à l’Académie française en 2001 au fauteuil d’Alain Peyrefitte (1925-2001)

Chancelier de l’Institut de France depuis le 1er janvier 2006

Académicien correspondant étranger de l’Académie des sciences morales et politiques d’Argentine
Membre d’honneur de l’Académie de Roumanie


œuvres

1972 - Le Général de Valence ou l’Insouciance et la Gloire. (Perrin) prix des écrivains
          combattants, prix du cercle de l’union et prix Broquette-Gonin de
          l’Académie française
1974 - Le Conseil d’Etat (en collaboration, sous la direction de Louis Fougère).
          (éd.du CNRS)
1977 - Ségur sans cérémonie ou la Gaîté libertine. (Perrin)
1979 - Histoire politique de la Revue des Deux-Mondes de 1829 à 1979. (Perrin)
          couronné par l’Académie française
1981 - L’Orléanisme ou la Ressource libérale de la France. (Perrin) couronné par
          l’Académie française
1982 - Une image vaut dix mille mots. Essai sur la télévision. (Plon)
1985 - Madame de Genlis. (Perrin), grand prix Gobert de l’Académie française
1987 - Le français pour qu’il vive. (Gallimard) prix du rayonnement de la langue
          française de l’Académie française, prix Vauban
1990 - Guizot. (Perrin) prix des Ambassadeurs
1990 - Nouvelles orientations à l’Est, nouveau choix pour l’Europe (sous la direction de) 1991 - La Vraie Madame Gervaisais (introduction et présentation) (Société des
          Bibliophiles françois)
1995 - Le XIXe siècle. L’éclat et le déclin de la France. (Perrin)
2000 - Mac Mahon (Perrin)
2001 – Le droit d’auteur et Internet (PUF)
2011 - La Monarchie de Juillet 1830-1848. (Fayard)


Travaux Académiques

Conférences

  • Louis Philippe et Versailles — 18/03/1993
  • Les mots de Mac Mahon ou une dissolution manquée — 11/06/1998
  • Mac-Mahon à Versailles — 16/11/2000
  • Versailles, côté Petite Cour — 17/10/2007

R.H.V.

  • A Edouard Bonnefous (1907-2007). Une longue mémoire s’éteint — tome 8901/01/2007
  • Louis-Philippe et Versailles (Versailles au XIXe siècle, conférence nationale des Académies des Sciences-Belles Lettres et Arts)- colloque — tome 8201/01/1998
  • Louis-Philippe et Versailles — tome 7801/01/1994
  • En marge du 200e anniversaire de la création de la Manufacture d’armes de Versailles — tome 7801/01/1994
  • A Paris… sur les pas de celle qui deviendra Madame de Maintenon — tome 8401/01/2000